Handicap de nom à porter

 

Si vous trouvez votre nom trop lourd à porter, pensez que vous n’êtes pas seul... et qu’il y a peut-être pire !!!

Ainsi:

 

- Jean ANUS de Boulaincourt se marie en 1788 à Frenelle La Grande

 

- Dominique BITTE  à Einville aux Jard en 1759

 

- Dominique CHAUCOUILLON à Gondreville le 27-5-1721  (comble: il était fils de François Chaucouillon et Marguerite BURNE...)

 

-  Quant à Nicolas COCUS  il naît le 6-4-1816 à Les Thons

 

- Bernard CONARD soldat irlandais se marie à Nancy Saint Sébastien en 1675

Dans la même série:

Alexandre DU CON se marie à Lexy en 1726 (N.B: il venait d’Auvillars... évêché de Condom)

 

On trouve aussi:

- Nicolas CORNIAUX à Metz en 1613

 

- Michel CROTTE né à Pousseaux (58) se marie à Neufchâteau en 1873

et Antoine LA CROTTE de Saint Andéol en Dauphiné vient se marier en 1708 à la Neuveville lès Raon

 

- François CUCUL  se marie à Diarville en 1699... il aura une nombreuse descendance devenue QUQU  au fil du temps par exemple:

      François Joseph QUQU né à Gripport en 1858  (qui épousera Amélie DELACHAMBRE)

      ou  Joseph QUQU né à Xirocourt le 3 Frimaire An VIII (qui épousera Victoire TOCQUART)

      ou encore Placide QUQU né le 11-9-1842 à Saint-Nicolas-de-Port

 

Que dire de Jean FAYSOIF (Metz en 1618) ou de Marc FAUCHIER (Nancy en 1697) ?

 

Il y a aussi ceux dont le nom aujourd’hui a pris un tout autre sens:

 

- Constant GAY naît à Châtel le 26-2-1850

 

- Nicolas HOMO épouse Catherine L’HOMME à Domgermain en 1703 !

 

- ou encore Toussaint LOLOT (Wavrille 1696) !

 

- Pierre MALGUEULE se marie à Sampigny en 1807

 

- Georges NIQUE vient de Cernay (68) pour épouser Marie Anne ALEXANDRE au Val d’Ajol en 1740.

 

- Nicolas PETE épouse Gabrielle NEZ à Mercy le Haut en 1740

   Pour rester dans le même registre des bonnes odeurs:

   Mathieu SCHPETE épouse Elisabeth HANUS à Metz en 1720

 

Il y a ceux dont la signification du nom est actuellement plus négative qu’avant:

 

- Théodore POTDEVIN né en 1760 à Mognéville (qui épouse Anne PETITPRETRE à Couvonges en 1785)

 

- Nicolas POUILLEUX qui épouse Catherine COLON en 1759 à Gravelotte

 

Et puis il y a toute la série des « Têtes » bien lourdes à porter...

 

- Jean Robert DURETESTE (Nancy 1788)

 

- Simon GROSSETETE (Tignécourt 1866)

 

- Jean-Baptiste TESTEVIDE (Damblain 1769)

 

- Claude Eugène TETELARD (Contrexéville 1884)

 

Et puis tous ces noms imprononçables pour nous autres français bien cartésiens pour qui les voyelles sont si importantes, par exemple:

 

- Antoine SCHWERTZLER (Crevic 1862)

 

- Jean SCHENTZER-SCHWEITZER (Luttange 1760)

 

- Joseph GSCHWEND (Plaine 1878)

 

 

- Gabriel ZWEFELDESUEVE (Luttange 1770)